Soupe repas aux haricots rouges et pak choï

Classé dans : Cuisiner | 0

 

soupe haricots comp

 

Végétalien
Economique
40 minutes

Ingrédients pour 3/4 personnes

120 gr de haricots rouges cuits
400 gr de pommes de terre
1 gros pak choï (environ 12 branches) ou 1 botte de bettes à la vapeur
2 c à s de Shoyu (ou 1 de Tamari)
2 c à s de pate Miso
1 gousse d’ail
1 morceau de gingembre frais
1 botte de jeunes oignons
1 botte de coriandre
Quelques champignons

 

Préparation

  • Faire tremper les haricots rouges dans de l’eau pendant 8 à 12 heures. Les cuire à l’eau pendant environ 40 minutes.
  • Pelez les pommes de terre, les couper en dés et les cuire 10 minutes à la vapeur douce
  • Détaillez le Pak choï (les tiges et le feuillage) en morceaux et cuire 10 minutes à la vapeur douce.
  • Dans une casserole, faites revenir dans un filet d’huile d’olive 1 grosse gousse d’ail pressée et 1 petit morceau de gingembre rapé.
  • Ajoutez 1 litre d’eau chaude et diluez 2 c à s de pate Miso et 2 c à s de Shoyu
  • Ciselez la botte de jeunes oignons, la coriandre et les champignons crus.
  • Dans chaque bol, déposer une poignée de haricots, une de pommes de terre et une de pak choï. Versez 2 louches de Miso. Ajoutez un peu de champignons, de jeunes oignons et de coriandre.
  • C’est prêt !

 

Voici une soupe repas, un plat complet qui peut se préparer en deux moments pour vous faciliter la tâche si vous êtes pressé e. L’ajout du Miso lui confère un goût et une saveur unique.

Les haricots rouges
Ce qui prend du temps dans cette recette, ce sont les haricots rouges. Riches en protéines, les légumineuses ont le désavantage de demander un peu de temps de préparation. Il est important et utile de les faire tremper 12 heures dans un grand bol d’eau afin de limiter ensuite la cuisson et aussi pour les rendre plus intéressantes pour notre organisme (au niveau nutritif). Cette première étape prend 2 minutes à mettre en place, elle demande un peu d’anticipation. Ce qui prend du temps, c’est la cuisson des haricots rouges qui ne germent pas et qui demandent en moyenne 40 minutes de cuisson. Vous pouvez cependant les cuire quand vous avez un moment et les conserver ensuite au frais dans un récipient hermétique pendant quelques jours au frigo, voire de congeler des petites portions à utiliser quand vous en avez besoin.

Les légumes
L’idée de cette recette est d’utiliser des légumes à feuillage comme le pak choï, mais aussi les bettes ou encore du céleri vert. Sentez-vous libre à ce niveau-là d’utiliser l’un de ces trois légumes ou de les mélanger ou encore d’ajouter celui qui vous plait !

Les condiments
La pâte Miso fait partie des produits issus de la culture japonaise. Il s’agit de soja, d’orge ou de riz lacto-fermenté bénéfique pour la flore intestinale et riche en protéines. Son goût est unique et particulier, à découvrir et tester à plusieurs reprises si vous ne connaissez pas ! Vous le trouverez en magasin bio. Personnellement, je préfère le Miso de riz. Afin de garder toutes ces vertus, le Miso ne doit pas bouillir. C’est pour cela qu’il est utile de faire chauffer l’eau avant d’y diluer le Miso et d’arrêter la cuisson à ce moment là. Pour en savoir plus sur le Miso.

Le shoyu ou le Tamari font partie de la même famille que le Miso. Ce sont des condiments utiles dans votre cuisine qui remplacent avantageusement le sel. Le shoyu (à base de froment et soja fermenté) est plus doux que le Tamari (soja fermenté).

L’ail et le gingembre vont apporter un peu de piquant à ce plat et relever le gout neutre des haricots. Utilisez la quantité qui vous convient. Pour ce plat, il est utile de peler la peau du gingembre avant de la râper pour ne pas retrouver ces épluchures dans votre soupe.

L’intérêt des herbes fraîches est d’apporter de la saveur à ce plat. Utilisez celles que vous avez chez vous ou qui sont à disposition en magasin ou dans votre jardin !

Bon appétit !

1 23 24 25 26